style : bleu / orange / rose / noir

Jean-Christophe Cros

Peinture, photographie, installation...

Né en 1974, vit et tra­vaille à Mulhouse.

Etudes et for­ma­tions
• 2001 : Dîplome National Supérieur d’Expression Plastique option Art (Félicitations du jury). école Supérieure d’Art de Mulhouse.
• 1999 : Diplôme National d’Arts Plastiques école Supérieure d’Art de Mulhouse.

Expositions col­lec­ti­ves
• 2004 : Dieu le diable et l’archi­tecte, Ecomusée-Ungersheim, France.
• 2003 : Mulhouse 003 , Parc des Expositions de Mulhouse, France. Portes Ouvertes , Mulhouse, France.
• 2002 : Portes Ouvertes , Mulhouse, France.
• 2001 : Des hauts et des bas, C.R.A.C d’Altkirch, France.
• 2000 : Bâle-Mulhouse, Freie Kunstakademie de Bâle, Suisse. Mai : mois du livre d’artiste, Bibliothèque de Mulhouse, France.

Publications
• 2004 : Nu de Peau, (recueil à paraî­tre aux Ed. Gros Textes, automne 2004), L’Anocoluthe n°11 (revue fran­çaise) Micro-pla­quette, col­lec­tion Coté jardin, aux éditions Contre-allées. Anthologie Ombres et lumiè­res (éditions LCR).
• 2003 : Gros Textes n°38/39 (revue bruxel­loise) Contre-allées n°13/14 (revue fran­çaise) Anthologie du haïku en France (éditions Aléas).
• 2002 : Chevaucher la lune, antho­lo­gie qué­bé­coise du haïku contem­po­rain (éditions David), Nonniouze n°15 (revue fran­çaise), L’Aconique (revue bruxel­loise), Contre-allées n°1


Texte fai­sant réfé­rence à l’image 0, 1 et 2 :
"La répa­ra­tion ou le soin comme manière d’envi­sa­ger la vie." Marie-Ange Guilleminot

Des objets pho­to­gra­phiés, de plus ou moins près, selon la timi­dité et le bon vou­loir de chacun. Certains sont voi­sins de cham­bre, d’autres occu­pent la même pièce, le même empla­ce­ment depuis des années. Tous ont déjà bien servit. C’est le moment de s’y attar­der, de faire un état des lieux, un état d’objet.

Texte fai­sant réfé­rence à l’image 3, 4 et 5 :
Une feuille de papier au sol, sur laquelle repose un corps en posi­tion foetal. Tenter à l’aide d’un crayon de recréer sa forme son tracé. Eprouver les limi­tes de son corps, l’impos­si­bi­lité de le cerner tota­le­ment. Buter, forcer le contour, pour arri­ver à une forme vide, qui à peine trou­vée, s’estompe déjà. Saisir une grande feuille, la poser au sol et recom­men­cer...

Texte fai­sant réfé­rence à l’image 8 :
Un gilet de sau­ve­tage à la fois pein­ture et objet, peint d’un seul côté. Un vête­ment-façade qui invite le corps par ses bras tendus, prêt à le rece­voir, et d’un autre côté, le repousse, par sa pos­ture qui sug­gère l’arrêt, la non pos­si­bi­lité de passer. Garder de cette façon le corps éloigné du danger : pré­ser­ver. Nécrose-dorée, évoque le corps par son absence, la mise en pré­sence d’un vide.

Texte fai­sant réfé­rence à l’image 13 et 14 :
"Car l’ironie est la sou­plesse, c’est-à-dire l’extrème cons­cience. Elle nous rend, atten­tifs au réel et nous immu­nise contre les étroitesses et les défi­gu­ra­tions d’un pathos intran­si­geant."

"L’iro­niste ne veut pas être pro­fond, l’iro­niste ne veut pas adhé­rer, ni peser , mais il touche le pathos d’une tan­gence infi­ni­ment légère." V. Jankélévitch, ‘l’ironie’

Galerie
"Panser (les roses)", Photographie argentique, 75 x 50 cm, 2002.
"Pendant l'orage", Installation, 2002.
Galerie :
Les Artistes sur Webalab
Peinture,installation, land-art...
Peinture, vidéo, écriture...
Peinture, collage...
Photographie
Peintre, musicien...
Peinture, photographie, écriture...
Peinture, photographie, installation...
Peinture, installation , vidéo...
Peinture, infographie...
Sculpture...
Sculpture, peinture...
Photograhie, peinture, sérigraphie...
Peinture, dessin...
Peinture, photographie...
Les Galeries
Flux RSS 2.0Mobile (beta)WebmasterMentions Légales